loader-logo

Actualité : Le COVID19 et les pilotes de ligne

The times are, well, changing…

Avec la crise sanitaire de la COVID19, les hypothèses plus ou moins catastrophiques ont circulé. Il est vrai que ce virus  a pris tout le monde de vitesse. Néanmoins, en marge de la psychose occasionnée, on voit déjà que les enjeux économiques se réorientent, tels des cours d’eau cherchant à créer un nouveau lit après un glissement de terrain. La nature a horreur du vide …

“le secteur de l’aviation a toujours rebondi et une forte croissance a généralement été observée une fois les différentes crises passées.”

Depuis l’essor du transport aérien au XXe siècle, ce dernier a toujours connu des crises passagères comme le crash pétrolier de 1979, les attentats du 11 septembre ou plus récemment, la crise des subprimes en 2008.
Malgré ces différents obstacles, le secteur de l’aviation a toujours rebondi et une forte croissance a généralement été observée une fois les différentes crises passées.

“se déplacer en réalité non virtuelle.”

Si la question est : Que va-t-il se passer demain pour les pilotes de ligne ?
Il va falloir prendre un peu de recul, s’extraire du brouhaha quotidien et regarder les grandes tendances humaines.
Alors si la nature a horreur du vide, qu’elle est la nature de l’homme ? quels sont ses penchants, ses besoins, qui reviendront inlassablement au galop ?
Le besoin d’appartenance à un groupe, d’échange avec les autres, de liberté de se déplacer. Et là nous ne parlons pas d’apéros skype ou de Zoom party ; on parle de vrais échanges, en personne et de pouvoir se déplacer en réalité non virtuelle.
La vraie nature de l’homme est là.
L’homme a besoin de contact avec ses semblables et d’exploration malgré la peur de l’inconnu. Les voyages professionnels et individuels reprendront très rapidement, l’échange des marchandises n’a jamais vraiment cessé totalement.

“nous pouvons donc prédire un changement dans les standards de recrutement.”

La reprise sera rapide mais très progressive. Les compagnies vont pouvoir se concentrer sur les recrutements et rehausser les standards afin d’améliorer la sécurité de l’aviation.

Nous pouvons donc prédire un changement dans les standards de recrutement. À l’instar des Majors US (grandes compagnies américaines) où les recrutements prennent en considération les diplômes d’études supérieures. Il deviendra donc un atout de posséder un bagage scolaire suffisant pour rejoindre les compagnies aériennes européennes.

“les pilotes auront non seulement un bagage plus solide face au recrutements plus sélectif des compagnies aériennes, mais également, des compétences transversales”

Cette crise nous renforce donc dans notre démarche de création et d’accentuation de compétences transverses au métier de pilote de ligne, afin d’affronter plus sereinement les crises que le secteur est amené et sera amené à traverser.
En effet, nos étudiants pilotes auront non seulement un bagage plus solide face au recrutement plus sélectif des compagnies aériennes, mais également, des compétences transversales leur permettant de poursuivre des études ou de travailler directement dans le secteur de l’aviation en attendant sereinement une entrée en compagnie aérienne tout en se forgeant une expérience professionnelle solide.